Comment préparer un mur avant de le peindre ?

Déta­pis­ser, net­toyer, rebou­cher, pon­cer, lis­ser… Pré­pa­rer un mur avant de le peindre est un tra­vail consé­quent qui ne s’improvise pas. Pour un résul­tat impec­cable, faites appel à un peintre en bâti­ment pro­fes­sion­nel !

Com­men­cez par déta­pis­ser en débar­ras­sant vos murs du revê­te­ment qui le recouvre. Après avoir net­toyé votre mur à l’eau et avoir rebou­ché les trous, assu­rez-vous que le mur est bien lisse. L’état de votre mur est bon ? Appli­quez un pri­maire qui évi­te­ra l’apparition d’anbus (marque d’absorption) avant la mise en pein­ture.

Préparer un mur avant de le repeindre en 5 étapes

Étape 1 : comment protéger ses meubles et son sol ?

Pré­pa­rer un mur est un tra­vail salis­sant qui risque d’abîmer vos meubles et vos sols si vous n’y pre­nez pas garde.

Com­men­cez par sor­tir les meubles faci­le­ment dépla­çables de la pièce en tra­vaux. Pour les autres, habillez-les d’une bâche élec­tro­sta­tique. Sur le sol, dis­po­sez un car­ton plas­ti­fié et col­lez les extré­mi­tés aux plaintes afin que l’eau et les crasses ne s’y incrustent pas. Reti­rez enfin les caches d’interrupteur et les caches des prises élec­triques.

Étape 2 : comment détapisser un mur facilement ?

Avant de mettre en pein­ture, vous devez impé­ra­ti­ve­ment reti­rer le revê­te­ment qui recouvre vos murs.

Pour décol­ler du papier peint faci­le­ment, munis­sez-vous d’une éponge et d’un seau d’eau tiède. À l’aide de l’éponge, imbi­bez géné­reu­se­ment le papier peint d’eau (en com­men­çant par le haut pour que l’écoulement imprègne le reste du papier) puis lais­sez poser 1 à 5 minutes (ne crai­gnez pas d’en mettre trop, plus votre papier sera détrem­pé, mieux ce sera).

En dis­sol­vant la colle grâce à l’action de la cha­leur, le papier peint se déso­li­da­rise du mur. Il ne vous reste plus qu’à tirer dou­ce­ment des­sus pour l’enlever. Si des mor­ceaux de papier sont res­tés col­lés, mouillez-les abon­dam­ment puis enle­vez-les à l’aide d’une petite spa­tule.

Une solu­tion simple et natu­rel­le­ment effi­cace !

Étape 3 : comment nettoyer un mur ?

À nou­veau muni de votre éponge et de votre seau d’eau, repas­sez sur l’intégralité du mur à la recherche de restes de revê­te­ment.

Tan­dis que vous net­toyez vos murs (cette fois, avec un mélange d’eau et de Sola­rine liquide), assu­rez-vous qu’ils soient bien lisses. Pour ce faire, pas­sez tout sim­ple­ment votre main des­sus. Atten­dez que vos murs sèchent puis pas­sez à l’étape du rebou­chage !

Étape 4 : comment reboucher les trous dans un mur ?

Com­men­cez par reti­rer les clous, vis et che­villes qui par­sèment votre mur. Si des che­villes devaient sub­sis­ter, insérez‑y une vis puis reti­rez-les à l’aide d’une simple pince.

Une fois votre mur débar­ras­sé de toutes ses attaches, humi­di­fiez les zones où se situent les trous puis, à l’aide d’un cou­teau fin, appli­quez un enduit de rebou­chage avant d’en lis­ser la sur­face. Les par­ties friables de vos murs dis­si­mulent d’éventuelles imper­fec­tions. Grat­tez la zone puis com­blez le trou à l’aide d’un mélange d’eau et de plâtre.

Vous avez rebou­ché tous vos trous ? Atten­dez que l’enduit (ou le plâtre) sèche puis pon­cez la sur­face jusqu’à ce qu’elle devienne par­fai­te­ment homo­gène. Appli­quez alors un second enduit de lis­sage qui devra, à son tour, être pon­cé.

Atten­tion : si votre mur pré­sente des fis­sures, faites appel à un pro­fes­sion­nel ! En effet, en ne trai­tant pas cor­rec­te­ment cette imper­fec­tion, la fis­sure risque de réap­pa­raitre.

Étape 5 : comment appliquer une sous-couche sur un mur ?

Ça y est, après avoir été déta­pis­sés, net­toyés, rebou­chés et lis­sés, vos murs sont impec­cables ! Il ne vous reste plus qu’à appli­quer une sous-couche.

Com­men­cez par pro­té­ger vos plinthes, ain­si que les contours de vos portes et fenêtres, à l’aide de bandes cache.

Selon la pièce à trai­ter, sélec­tion­nez le pro­duit le plus appro­prié (si vous pei­gnez une pièce humide comme la cui­sine ou la salle de bain, vous ne pour­rez pas appli­quer le même pro­duit que pour les autres pièces).

Appli­quez le pri­maire au pin­ceau sur les zones déli­cates (angles, bor­dures de plinthes, pour­tours des prises et inter­rup­teurs, limite entre le mur et le pla­fond, etc.). Une fois ce tra­vail ter­mi­né, munis­sez-vous d’un rou­leau et pei­gnez la tota­li­té du mur.

Votre mur est sec ? Votre sur­face est enfin prête à être mise en pein­ture !

À la recherche d’un peintre en inté­rieur pro­fes­sion­nel sur la région de Liège (Spri­mont) ? Thier­ry Tiquet Pein­ture et son entre­prise de peintres en bâti­ment est là pour vous accom­pa­gner dans tous vos pro­jets de (re)mise en pein­ture !