Revêtement mural

Lais­sez libre cours à votre ima­gi­na­tion et optez pour le revê­te­ment mural qui vous convient le mieux ! Que ce soit de la fibre de verre, du revê­te­ment mural à peindre, des mou­lures déco­ra­tives ou du papier peint ; asso­ciez le revê­te­ment de votre choix à d’autres cou­leurs, maté­riaux et tex­tures, pour une déco­ra­tion d’intérieur intem­po­relle, sophis­ti­quée et moderne !

Thier­ry Tiquet Pein­ture, peintre en bâti­ment sur Liège, vous conseille et vous oriente vers le revê­te­ment mural qui vous convien­dra le mieux !

Revêtement mural : pose de fibre de verre

Cette toile de verre murale (fibre de verre lisse ou struc­tu­rée) est un revê­te­ment mural très résis­tant en fibre de verre à peindre, qui se pose direc­te­ment sur la colle appli­quée au mur. Idéal lors de tra­vaux de réno­va­tion pour cor­ri­ger les défauts et imper­fec­tions des murs et pla­fonds (fis­sures, trous, irré­gu­la­ri­tés), le voile de verre apporte du relief au mur, limite les pro­blèmes d’humidité et est très facile à entre­te­nir. 24 à 48h après sa pose, une pre­mière couche de pein­ture acry­lique peut être appli­quée. Une seconde couche, de la cou­leur et du type de votre choix, vien­dra fina­li­ser l’ouvrage.

Selon vos goûts et le style de votre inté­rieur, sélec­tion­nez le gram­mage, le type de reliefs et/ou de motifs de votre toile de verre !

Revêtement mural : pose de papier peint

Vous sou­hai­tez tapis­ser ou reta­pis­ser une ou plu­sieurs pièces de votre habi­ta­tion ? Vous cher­chez la qua­li­té d’un ser­vice pro­fes­sion­nel ? Poser du papier peint peut paraître simple, mais pour obte­nir un résul­tat opti­mal, de nom­breuses règles sont à res­pec­ter :

  • Véri­fier le taux d’absorption du mur ;
  • Le net­toyer, répa­rer ses imper­fec­tions et le lis­ser si néces­saire ;
  • Sélec­tion­ner la colle et le papier peint le plus adap­té selon le sup­port mural ;
  • S’assurer de dis­po­ser de rou­leaux de papier peint et de colle en suf­fi­sance ;
  • Lais­ser le temps à la colle d’imprégner le papier ;
  • Réa­li­ser les découpes pré­li­mi­naires ;
  • Tapis­ser pro­pre­ment, en évi­tant l’installation de bulles d’air et de reliefs super­flus ;
  • Réa­li­ser une découpe nette du papier peint au bas des murs, autour des prises et inter­rup­teurs et der­rière les chauf­fages (et ce, sans déchi­rer le papier) ;
  • Etc.

Tout cela est sans comp­ter le tapis­sage des embra­sures de portes et fenêtres dont le papier peint doit être appli­qué dans un ordre par­ti­cu­lier (décou­page en dents de scie pour créer un arron­di, etc.).